9 points pour vérifier l’état de santé SEO de votre site Internet

9 points pour vérifier l’état de santé SEO de votre site Internet


Votre site web est dans les tréfonds de Google ? C’est grave. Cela impact directement vos ventes et votre chiffre d’affaires. Le pire, c’est que vous ne savez pas pourquoi.

Le référencement de votre site continue de se dégrader comme une hémorragie que vous ne savez pas comment arrêter. Cela fait terriblement peur mais cessez de paniquer. La panique n’a jamais permis de résoudre un problème.

Gardez votre sang froid et enfilez immédiatement votre blouse blanche.

Comme un médecin, la première étape consiste à faire à un diagnostic. En référencement, on parle d’Audit SEO.

Sans faire un audit complet, vérifier quelques points importants vous permettra de voir rapidement si votre site web a un problème majeur qui le pénalise dans son référencement.

Surtout, ne partez pas à l’aveugle, vérifiez au moins les 9 points ci-dessous car sinon :

- Vous allez peut-être modifier ce qui fonctionne bien

- Vous allez passer à côté de ce qu’il faut réparer

- Vous allez perdre du temps et de l’argent en tâtonnant dans le noir

Une fois que vous avez identifié les principales failles de votre site web, vous pourrez prioriser vos actions.

Voici 9 points à vérifier pour rapidement connaître l’état de santé SEO de votre site (cette liste ne fait pas office d’un Audit complet mais elle permet d’avoir une première approche pour agir sans plus attendre).
 

1. Vous avez peut-être été pénalisé par Google
 

C’est un cas plutôt rare mais cela arrive. Il se peut que votre site web soit pénalisé par Google car vous avez abusé de certaines techniques de référencement. Avez-vous créé trop de liens artificiels ? Avez-vous répété vos mots clés à outrance ? Avez-vous copié coller un texte présent sur un autre site web ?

Ce qu’il faut faire : Dans Google Search console dans l’onglet « Trafic de recherche > Actions Manuelles ». Vérifiez si votre site a reçu une pénalité.
 

2. Vérifier votre taux de rebond

Même si le taux de rebond n’est pas considéré comme un facteur de référencement à proprement parler, Google le considère comme un signal d’alarme concernant la qualité de votre site. C’est un signal d’alarme pour vous aussi. Un taux de rebond idéal pour un site corporate se situe autour des 40% et de 70% pour un blog. Si vos taux de rebond sont largement supérieurs à ces chiffres, c’est signe que les internautes ne trouvent pas ce qu’ils cherchent sur votre site et que ce dernier n’est pas suffisamment qualitatif.

Ce qu’il faut faire : Vérifiez votre positionnement de marque (est-ce que mes produits ou services s’adressent à la bonne cible ?). Améliorer la qualité de vos contenus et l’ergonomie de votre site (il y a-t-il des boutons d’appel à l’action ? Sont-ils visibles ? ou au contraire trop intrusifs ? Donnez-vous envie d’en savoir plus ?).
 

3. Vérifier la taille de vos textes

De plus en plus d’études s’accordent à dire que les sites aux contenus longs sont mieux référencé. Attention, il ne s’agit pas d’écrire pour écrire. Un contenu long est plutôt un signe pour Google que vous traitez un sujet en profondeur et donc que votre contenu est qualitatif. C’est d’ailleurs la même chose pour un internaute. Comment convaincre une personne d’aller plus loin dans la visite de votre site en 50 mots. C’est difficile…

Ce qu’il faut faire : Faites un tour sur les pages de votre site. Est-ce que vos pages importantes (page produit, argumentaire de vente, etc) contiennent au moins 300 mots ? Si ce n’est pas le cas, vous savez qu’un travail de rédaction vous attend. Etoffez votre contenu.

Si votre site web est très graphique, pensez à exploiter votre blog.
 

4. Vérifier vos balises Title et description

Le title et la description de vos pages de site sont très importantes pour Google et pour l’internaute. Vérifier que ses balises soient remplies, uniques et attractives pour chacune de vos pages (au moins celles qui sont importantes).

Ce qu’il faut faire : Rédigez des titres et descriptions hors du commun et uniques. Le titre ne doit pas excéder 65 caractères (espaces compris) et la description 165 caractères. Placez-y vos mots clés mais surtout évitez les répétitions indigestes.


5. Vos mots clés sont-ils présents sur votre site ?
 

Et surtout, connaissez-vous vos mots clés ? Effectivement, vous ne pourrez faire correctement les deux points précédents si vous n’êtes pas en règle avec le point 5. Pour savoir si vos mots clés sont présents sur votre site web cela suppose que vous ayez déjà une liste de mots clés complète (au moins 100 mots clés), structurée (organisez vos mots clés), et hiérarchisée (priorisez vos mots clés par ordre d’importance).
 

Si ce n’est pas le cas, arrêtez tout.


Cette tâche est votre urgence et votre nouvelle priorité. C’est le point de départ de n’importe quelle stratégie de référencement. Sans liste de mots clés bien travaillée, vos efforts sont totalement inutiles.

Il est fréquent que nos clients nous demandent d’être en première page de Google sur un seul mot clé. Aujourd’hui, ce n’est pas suffisant. Travailler son référencement sur un seul mot clé (ou 2 ou 3), ne vous permettra pas d’être bien référencer et ce même sur cette expression clé.

Le robot Google s’est clairement amélioré au niveau sémantique et comprend de plus en plus un sujet dans sa globalité. Il traite désormais un ensemble de mots clés en rapport avec un domaine.

Aussi, si vous avez en tête un seul mot clé, il y a fort à parier que vos mots clés importants ne sont pas présents sur votre site.
 

Ce qu’il faut faire :

Vous n’avez pas de liste :  construisez votre liste.

Vous avez une liste : Vérifiez que vos expressions clés soient bien présentes dans les textes de votre site et aux endroits stratégiques (URL, title, description, contenu).
 

6. Vérifiez vos URL

 

Rédigez correctement les URL sont aussi un point important du référencement. Ces dernières doivent être pertinentes et courtes : entre 50 et 60 caractères. Insérez-y vos mots clés mais toujours dans la modération bien sûr.

Ce qu’il faut faire : vérifier la pertinence et la longueur de vos URL. Rédigez de nouveau si nécessaire. Attention aux redirections.
 

7. Vérifier la vitesse de chargement de votre site.

 

Depuis 2010, Google considère la vitesse de chargement d’une page comme un critère de référencement. La vitesse de chargement de votre site a aussi un impact sur l’expérience utilisateur. Ce point est donc à surveiller.

Ce qu’il faut faire : Dans Google Search Console, l’onglet « Exploration > Statistiques sur l’exploration », vérifier le temps de téléchargement de vos pages. On considère en moyenne qu’au dessus de 2000 millisecondes, cela peut poser problème pour le bon référencement de votre site web.

Vérifiez les points à améliorer avec Google Page Speed : https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/

 

8. Vérifier les liens externes

 

Les liens externes sont cruciaux pour le référencement de votre site. Plus vous en avez et mieux c’est. Cependant, il est important de vérifier qu’ils proviennent bien de domaines différents. Si la quasi-totalité des liens externes de votre site proviennent de seulement 3 à 4 domaines différents, c’est très mauvais pour votre référencement. Google peut associer vos liens à du spam et vous pénaliser.

Dans ce cas, essayer de diversifier vos sources de liens.

Ce qu’il faut faire : dans Google Search Console, dans l’onglet « Trafic de recherche > Liens vers votre site web », regarder le nombre de liens et de domaines référents.
 

9. Vérifier les liens internes 

 

L’utilisation de liens internes au site permet d’aider Google à mieux comprendre vos pages les plus importantes et améliore également la navigation de l’internaute. Vérifier que votre site web dispose d’un maillage interne qui soit pertinent et bien structurer. Trop de liens diminuent également le « jus » attribué à Google. Vérifiez qu’il n’y pas plus de 5 liens par page.

Ce qu’il faut faire : dans Google Search, dans l’onglet « Trafic de recherche > Liens internes », vérifiez l’existence d’un maillage interne et regardez si vos pages les plus importantes reçoivent bien des liens internes de pages plus profondes.
 

Si un problème persiste :

Si tous ces points sont ok et que le référencement de votre site reste comme bloqué dans le moteur de recherche, le problème est peut-être plus important. Dans ce cas, nous vous conseillons de procédé à un audit SEO complet pour déceler un point précis qui n’a pas été soulevé ou un cumul de mauvaises actions qui viennent freiner le positionnement de votre site dans Google.   


Un petit partage ?

Facebook icon Twitter icon Google icon LinkedIn icon Pinterest icon e-mail icon

A propos de l'auteur

Conseillère et chargée Webmarketing au sein de l'agence W3B, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie digitale. Passionnée de Webmarketing, j'ai développé mon expertise autour du E-commerce, du Search Marketing et de la Web analyse.


Qui sommes-nous ?

W3B est une agence web spécialisée en conseil, réalisation de solutions Web et Webmarketing.

En savoir plus


Une demande de devis ?

Vous avez un projet passionnant pour nous ?
Fantastique ! Nous serions ravis d'en discuter ! 

Parlons de votre projet